association des amis de la mer et des eaux

25 mai 2021

Raymonde Lecomte vous signale

 

archeo-ffessm_M

La commission archéologie Occitanie FFESSM est heureuse de vous proposer un second cycle de conférences sur l’archéologie sous-marine qui débute en ZOOM à compter du vendredi 28 mai 2021. Le format reste le même, 1 thème / 1 heure, «  en direct », chez vous, totalement gratuit, et les conférenciers(ières) se feront un plaisir de répondre à vos questions.

Une fabuleuse aventure vous attend en venant découvrir ou redécouvrir le monde de l’archéologie sous-marine.  Passionnés(ées) de plongée, de découverte, de mystère, d’Histoire, ces conférences sont accessibles à tout public.

Vous pouvez vous inscrire aux quatre prochaines conférences,

en passant par le site du comité  https://www.ffessmpm.fr,

ou

directement en vous redirigeant sur les liens suivants :

Dura lex sed lex - L'organisation d'une plongée archéologique 

 vendredi 28 mai 2021 – 19 h 00 - Éric Bouchet

https://zoom.us/meeting/register/tJUod-uorj8tHNfKczpEEUb843lVJvk14fvw

 

Tout ça pour ça - Le matériel utilisé pour les opérations archéologiques sous-marines –

vendredi 11 juin 2021 – 19 h 00 -  Jean Sicre

https://zoom.us/meeting/register/tJ0ucu2tpj8vH9UoRbah4ari79mkrv5X7xDD

 

Les charpentiers des mers - L'architecture navale

Vendredi  25 juin 2021 – 19 h 00 - Patricia Naegele

https://zoom.us/meeting/register/tJUqd-uuqjsjGdVo5CyDG86TS7rNRLndc4dm

 

Double Mètres – Les relevés et les métrés

vendredi 16 juillet 2021 – 19 h 00 – Michèle Rauzier

https://zoom.us/meeting/register/tJMtduiqrDItG9wF2vYEYOBE8W4PEZxyUqKx

 

N’hésitez pas à participer à cette aventure et à partager sans modération.

Comme pour les précédentes, et pour tous ceux ou celles qui n’ont pas pu assister au direct, la vidéo des conférences sera disponible en streaming sur 

https://www.ffessmpm.fr/la-federation/espace-culturel/archeologie-subaquatique/item/3575-1-theme-1-heure

 

Une journée « découverte de l’archéologie » est aussi prévue le samedi 26 juin à Port-Vendres, les modalités d’inscriptions, et le programme (avec plongée) sont disponibles sur le lien suivant :

https://www.ffessmpm.fr/la-federation/espace-culturel/archeologie-subaquatique/itemlist/category/43-actus-archeo

 

A très bientôt pour une plongée dans l’Histoire et dans le temps grâce à l’archéologie sous-marine.

Jean SICRE

Com. Archéologie Occitanie FFESSM

LOGO


25 mars 2021

La sardine et la ....baleine

 

 

la sardine :1780 : la  Sartine (devenue  la Sardine)  a bouché le port de Marseille. Une erreur de navigation l’envoya sur les rochers avant de couler dans le chenal qui marquait l’entrée du Vieux-Port. Une légende marseillaise.

la baleine: 2021 : un porte-conteneurs de 400 mètres, Ever Given, 20 000 boites ou conteneurs, de la société taiwanaise Evergreen, est bloqué en travers de la voie navigable du Canal de Suez et bouche le dit canal….….. Des dizaines de navires attendent aux deux extrémités du canal et dans la zone d'attente située au milieu du canal,  les cours du pétrole mercredi grimpent jusqu'à plus de 5%. Vents violents et mauvaise visibilité auraient provoqué l'incident. Ce n'est pas une légende...!

 

Posté par Ray Monde à 13:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mars 2021

Banyuls-sur-Mer : information SEA PLASTICS

SEA PLASTICS

Cinq étudiants ingénieurs mettent leurs études sur pause pour naviguer cinq mois en Méditerranée et lutter contre la pollution plastique.

Partis de La Grande-Motte le 17 mars, ils seront présents à Banyuls-sur-Mer du 23 au 27 mars 2021.

Vous pourrez les rencontrer sur leur stand de sensibilisation à la pollution des déchets plastiques en Méditerranée

ce jeudi 25 mars au marché

et vendredi 26 mars devant l’Office de Tourisme.

 

Sea Plastics c'est quoi ?

Manon, 23 ans, membre de l'expédition : "Nous pensons qu'il est essentiel de comprendre la pollution plastique pour pouvoir lutter contre elle. Nous sommes également convaincus qu'il faut réduire les émissions à la source, et sensibilisons le grand public en lui donnant des clés concrètes".

 

Forts de ces convictions, ces jeunes sillonnent la Méditerranée, passant par la France, l'Espagne et l'Italie pour contribuer à la science et éveiller les consciences.

A bord de l'Im'Possible, Dimitri, Hélène, Irène, Lorraine et Manon, aidés de deux skippers Sébastien et Valentine, ont choisi de mettre leurs compétences d'ingénieur au service de la science. Pendant l'expédition, ils prélèvent des échantillons de micro et nano plastiques, qui seront ensuite analysés par 4 quatre laboratoires dans le cadre d'un projet de recherche collaboratif innovant.

 

www.seaplastics.org

@seaplastics

Posté par Ray Monde à 13:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 janvier 2021

Vendée Globe

 

Passage du Cap Horn pour de nombreux concurrents et arrivée aux Sables prévue vers le 15 janvier

Yannick Bestaven en tête....

 

Les positions du Vendée Globe

1. Yannick Bestaven (Maître CoQ IV), à 6362,05 milles nautiques de l'arrivée (*)
2. Charlie Dalin (Apivia), à 218,45 milles du leader
3. Thomas Ruyant (LinkedOut), à 333 milles
4. Damien Seguin (Groupa Apicil), à 436,04 milles
5. Benjamin Dutreux (Omia - Water Family), à 623,37 milles
6. Louis Burton (Bureau Vallée 2), à 639,74 milles
7. Jean Le Cam (Yes We Cam !), à 728,01 milles (*)
8. Maxime Sorel (V and B - Mayenne), à 739,39 milles
9. Boris Herrmann (SeaExplorer - Yacht Club de Monaco), à 740,25 milles (*)
10. Giancarlo Pedote (Prysmian Group) 768,67 milles


(*) Le jury international a accordé 16h15 de compensation à Jean Le Cam, 10h15 à Yannick Bestaven et 6h à Boris Herrmann pour avoir participé à la recherche et au sauvetage de Kevin Escoffier. Ces temps seront retranchés de leur chrono à leur arrivée aux Sables-d'Olonne. Le pointage effectué en milles marins ne prend pas en compte ces bonifications, exprimées en temps.

Posté par Ray Monde à 09:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 décembre 2020

Conférence ObsCat sur le littoral sableux du Roussillon

WEBCONFERENCE_OBSCAT_dec2020_4

 

vous pouvez voir ou revoir la conférence 

voici le lien : https://youtu.be/KiILmn9MHmU

Posté par Ray Monde à 16:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 décembre 2020

Accident sur le vendée Globe....

....à cause d'un Poisson Volant !

Jean le Cam, en a fait la douloureuse expérience.

Voyez un peu sa joue !

Capture d’écran (638)

Posté par Ray Monde à 09:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2020

Exocetus Volitans N° 33 2020 Français

CouvPage 1Page 2Page 3Page 4Page 5Page 6Page 7Page 8Page 9Page 10Page 11Page 12Page 13Page 14Page 15Page 16Page 17Page 18Page 19Page 20Page 21Page 22Page 23

 

LOGO

 

Posté par ASAME66 à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 novembre 2020

Pollution

Méditerranée : Les lagunes menacées par un cocktail explosif de pesticides

 Le cumul de substances chimiques retrouvées dans les étangs est nocif pour les animaux et les plantes

Nicolas Bonzom

http://www.20minutes.fr/

Publié le 11/11/20 à 11h55 — Mis à jour le 11/11/20 à 11h55

 

  • Selon une étude, les écosystèmes de huit lagunes de Méditerranée sur dix sont menacés par une concentration importante de pesticides.
  • L’étang de l’Or est la lagune la plus menacée, devant l’Ayrolle et le Méjean.
  • Dans chaque lagune, entre 15 et 39 pesticides ont été retrouvés, parmi lesquels le glyphosate. Un cocktail funeste, pour les animaux et les plantes des lagunes.

Sur le pourtour méditerranéen, les pesticides menacent l’équilibre des lagunes. Selon une étude de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, l’Ifremer à Sète, spécialisé dans la recherche scientifique maritime, et l’université de Bordeaux, 8 étangs sur 10 font face à une concentration de substances chimiques alarmante.

Et si, depuis une trentaine d’années, la pollution aux métaux ou aux hydrocarbures et la prolifération d’algues ont chuté, améliorant nettement l’état des étangs méditerranéens, cette nouvelle menace est particulièrement inquiétante, selon les chercheurs.

L’étang de l’Or est le plus menacé

Mais tous les étangs ne sont pas menacés de la même façon. Dans le cadre de l’étude, des échantillonneurs, capables de détecter les pesticides présents dans l’eau, ont été immergés entre 2017 et 2019 pendant trois semaines, à trois périodes de l’année, dans 10 lagunes : dans l’étang de Canet (Pyrénées-Orientales), ceux de Bages-Sigean, de l’Ayrolle, et de la Palme (Aude), ceux de Thau, de Vic, du Méjean, et de l’Or (Hérault), celui de Berre (Bouches-du-Rhône), et celui de Biguglia (Corse). Seuls la Palme et Biguglia présentent un risque faible lié à l’exposition aux pesticides. L’étang de l’Or est, en revanche, la lagune la plus menacée, devant l’Ayrolle et le Méjean.

Dans chaque lagune, entre 15 et 39 pesticides ont été retrouvés, parmi lesquels deux herbicides, le S-métolachlor et le glyphosate. Un cocktail funeste, pour les animaux et les plantes des lagunes. « Les pesticides peuvent voir leurs effets s’additionner et nuire au fonctionnement de ces écosystèmes lagunaires et aux organismes qui y vivent : à leur reproduction, leur développement ou encore leur immunité », explique Dominique Munaron, chercheur en chimie de l’environnement à l’Ifremer. Par exemple, « le diuron, un herbicide, modifie la structure de l’ADN de l’huître et nuit même à sa descendance, note Wilfried Sanchez, directeur scientifique adjoint à l’Ifremer. Le développement de ce mollusque est aussi perturbé par le cuivre qui agit sur certains de ses gènes. »

Bientôt sur d’autres façades maritimes

Et même si l’on parvenait à baisser la concentration de chaque substance à sa valeur seuil, « l’effet du cumul des pesticides entraînerait encore un risque chronique pour 84 % des prélèvements réalisés dans le cadre de cette étude », expliquent les chercheurs. Appréhender ce dangereux « cumul » des nombreux pesticides dans les lagunes, c’est nouveau. « Avant cette étude, l’état chimique de ces lagunes était considéré comme "bon" puisque aucun des 22 pesticides prioritaires suivis ne dépassait sa valeur-seuil, indique Karine Bonacina, la direction régionale de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse. Cette étude modifie notre regard. Elle met en lumière l’urgence de prendre en compte les cocktails de pesticides et leurs effets sur ces milieux naturels. »

Ce type d’étude sera prochainement reconduit sur les 10 lagunes de Méditerranée, et pourrait être bientôt lancée sur les autres façades maritimes françaises.

Posté par Ray Monde à 16:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

réserve de Cerbère-Banyuls

Pyrénées-Orientales : Dans la réserve de Cerbère-Banyuls, le nombre de mérous explose et c’est une bonne nouvelle pour tout l’écosystème

Nicolas Bonzom

 http://www.20minutes.fr/

Publié le 29/06/20 à 08h53 — Mis à jour le 29/06/20 à 11h07

 

  • En 1974, pour la première fois en France, une réserve naturelle marine était créée au large du Roussillon, entre Cerbère et Banyuls-sur-Mer, dans les Pyrénées-Orientales.
  • Près d’un demi-siècle après son ouverture, ce site protégé est devenu un véritable petit paradis pour la faune marine : les populations de mérous, une espèce qui était véritablement menacée de disparition, explosent.
  • Ils étaient une dizaine dans les années 1980, ils sont plus de 600 aujourd’hui.

En 1974, pour la première fois en France, une réserve naturelle marine était créée au large du Roussillon, entre Cerbère et Banyuls-sur-Mer, dans les Pyrénées-Orientales. Un dispositif visant à protéger les fonds marins, pour tenter d’enrayer la destruction de la côte par le tourisme, la surpêche et la pollution.

Près d’un demi-siècle après son ouverture, ce site protégé est devenu un véritable petit paradis pour la faune marine : l’organisme américain Marine Conservation Institute a attribué au site, en 2019, le statut de « refuge mondial pour la mer », pour distinguer, notamment, son impact bénéfique sur la protection de la biodiversité marine. Mais aussi pour saluer « l’augmentation des populations » d’espèces marines qu’elle a permis.

 « C’est une espèce qui était véritablement menacée »

C’est le cas des mérous, qui prospèrent depuis des années dans la réserve de Cerbère-Banyuls, gérée par le département des Pyrénées-Orientales. « C’est une espèce qui était véritablement menacée de disparition, tout simplement parce qu’elle est facile à pêcher, et bonne à manger », explique Frédéric Cadene, le conservateur de la réserve.

En 2001, il y avait 190 mérous sur le site. En 2006, 202 individus. « Mais le comptage avait été quelque peu faussé par des conditions météorologiques, affreuses cette année-là », reprend Frédéric Cadene. En 2011, 363 mérous avaient été comptabilisés. En 2014, 430. En 2017, 608. Contre une dizaine d’individus, à peine, au milieu des années 1980. « C’est assez remarquable », reprend le conservateur. Cette explosion de la population de mérous est due, sans aucun doute, à la création de la réserve, mais aussi à un texte de loi, dans les années 1990, qui a protégé les mérous en Méditerranée.

Si le mérou va, tout va

A noter, des populations de mérous, encore faibles, sont désormais observées à l’extérieur de la réserve, en bordure de la zone protégée. « C’est encourageant, l’espèce se développe sur les zones périphériques », note Frédéric Cadene.

Et cette explosion des mérous, c’est une bonne nouvelle pour l’ensemble de la faune et la flore locale. « Le mérou est en haut de la chaîne alimentaire, donc si pour lui cela évolue positivement, cela signifie que tout ce qui est en dessous de lui se porte bien, c’est un excellent indicateur pour nous », reprend le conservateur. Le prochain comptage des mérous devrait, sans aucun doute, confirmer cette prolifération de l’espèce.

Posté par Ray Monde à 16:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]